Archives de Catégorie: Gestion de classe

Être un modèle de lectrice

Au cours de mon baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, certaines stratégies proposées par mes professeurs ont grandement influencé ma gestion d’une classe. Dans le cadre de mon cours Exploitation de la littérature jeunesse, je me souviens notamment avoir reçu le conseil suivant : Lors de la période de lecture, profitez-en pour lire également. Vous serez dès lors un modèle de lecteurs pour les jeunes.

En plus d’être très agréable, je découvre, avec les années, que cette stratégie est fort efficace pour la gestion d’une classe. En effet, lorsque je remplace, je m’assure de lire, tout comme les élèves, durant la période de lecture matinale obligatoire. Je prends donc toujours soin d’apporter un livre de la maison ou je demande à un élève de m’en prêter un (à ce moment, j’ai au minimum 10 élèves qui lèvent leur main pour me proposer leur coup de cœur).

Souvent, lorsque je lis, les jeunes me demandent:

-« Mais qu’est-ce que tu fais Mme Suzie? »

-« Je lis… tout comme vous » s’avère être la réponse idéale pour les faire sourire.

Je suis très heureuse de découvrir que cette attitude a, la majorité du temps, l’effet désiré. En effet, en me voyant lire, les enfants se préparent plus rapidement à faire de même. Lorsque certains viennent me voir pour me montrer leurs devoirs ou pour me parler de leur soirée, je leur demande poliment de revenir une fois la période de lecture terminée. Il s’agit dès lors d’un premier moment de calme dans la classe durant lequel je peux déjà estimer l’ambiance de ma journée. Si certains jeunes parlent, je leur explique qu’ils me dérangent pendant ma lecture. À coup sûr (ou presque), je peux par la suite continuer paisiblement ma lecture.

Cette intervention me rappelle l’influence de l’enseignant pour les jeunes. Agissant comme un modèle, ce dernier se doit, selon moi, de valoriser cette période de lecture obligatoire pour réaliser le même exercice que celui demandé aux élèves : lire pour le plaisir. C’est ainsi que les jeunes comprennent davantage les bienfaits et le bonheur associés à la lecture quotidienne.

Madame Suzie

Publicités

L’efficacité des trois étoiles du match

Dans certains sports, à la fin d’une partie, trois personnes sont nommées « les étoiles du match ». Ce sont les joueurs qui se sont le plus démarqués positivement sur le jeu. Ce ne sont pas nécessairement ceux qui ont fait le plus de points ou de buts, ce sont les joueurs qui ont persévéré pendant toute la durée de la partie. Lorsque je remplace, j’opte pour une stratégie qui adopte cette philosophie d’étoiles du match.

Three Boys Holding Sports Balls

 

 

 

 

 

 

 

Peut-être vous souvenez-vous de mon compte-rendu de suppléance?

Article à cet effet : Un rapport de suppléance personnalisé

En bas de celui-ci se trouve la section « les trois étoiles du match ». Cette fameuse section est devenue, au fil du temps, très efficace pour la gestion de la classe…

En effet, je commence toujours mes remplacements en expliquant que je devrai, à la fin de la journée, nommer les trois étoiles du match. Je précise que les étoiles représentent les trois élèves qui auront le mieux travaillé et qui auront eu un comportement exemplaire tout au long de mon remplacement dans leur classe.

Toutefois, je spécifie aux élèves que ce sont eux qui devront voter pour ces trois étoiles, qu’ils seront les arbitres. Ainsi, à la fin de mon remplacement, je prends cinq minutes pour faire voter les jeunes. Ils doivent d’abord nommer les élèves qu’ils croient être des étoiles et donner une raison justifiant ces nominations. Par la suite, nous passons au vote et j’inscris les trois étoiles choisies dans la section prévue à cet effet de mon compte-rendu de suppléance.

Le but de cette stratégie est de valoriser les bons coups des jeunes. En donnant la raison pour laquelle ils nominent un élève, ils sont en mesure de spécifier quels sont les comportements efficaces à adopter en classe.

Certains élèves me demandent parfois s’ils gagnent quelque chose en étant une étoile. Je leur réponds que leur prix est la fierté d’être une étoile du match. Ils sourient… et ont bien hâte que leur enseignante lise mon compte-rendu!

Madame Suzie

Quand travailler se conjugue avec apprendre

Je me souviendrai toujours de mon premier « vrai » emploi. C’était un peu après les débuts du gardiennage. L’été de mes 15 ans, j’avais décidé de cueillir des framboises dans une ferme près de chez moi. Plusieurs autres emplois ont par la suite façonné mon curriculum vitae.

Ces emplois m’ont tous, d’une certaine manière, aidée dans mon processus d’orientation scolaire. En effet, ils m’ont permis de connaitre davantage mes intérêts professionnels. C’est ce qui explique que, pour moi, une conciliation études et travail EFFICACE, est possible, mais surtout utile. En voici quelques exemples.

EMPLOI 1 : Animatrice scientifique pour le club du loisir scientifique

En plus d’acquérir une accréditation en animation scientifique, cet emploi m’a permis de développer plusieurs stratégies de gestion de groupe. En effet, en travaillant au camp d’été et en réalisant des activités parascolaires dans différentes écoles pour les « Débrouillards », certaines techniques développées pour capter l’attention des élèves me sont utiles encore aujourd’hui. J’ai également développé un intérêt pour l’enseignement créatif de la science et de la technologie. Cet emploi coïncidait bien avec mon horaire puisque je pouvais travailler l’été et accepter des contrats liés à mes disponibilités durant l’année.

Si jamais une expérience similaire vous intéresse : http://www.clssaglac.com/

EMPLOI 2 : Aide aux devoirs

Dès le début de mon baccalauréat, j’ai offert mes services d’aide aux devoirs aux gens de mon entourage. Je pouvais aider les jeunes à réaliser leurs devoirs et leurs leçons ou travailler avec des élèves ayant des difficultés particulières. J’ai notamment aidé une jeune fille à développer la fluidité de sa lecture. Elle venait chez moi une fois par semaine et nous réalisions des activités lui permettant d’optimiser ses compétences en lecture. C’était réellement un pur plaisir.

Ces expériences ont été extrêmement enrichissantes puisque je devais user de créativité pour réaliser des activités me permettant de consolider des apprentissages dits plus difficiles pour les jeunes.

Il est, selon moi, très facile d’obtenir différents contrats d’aide aux devoirs si jamais le tout vous intéresse. L’usage des réseaux sociaux étant un moyen parmi tant d’autres pour se faire connaitre.

EMPLOI 3 : Assistante de cours

À partir de ma troisième année de baccalauréat, j’ai eu la chance d’assister différents professeurs dans leurs cours. Mes tâches étaient diverses : encadrer les étudiants dans leurs travaux, superviser des examens, animer des ateliers, corriger des travaux, etc. J’ai même eu le privilège de donner mon premier cours universitaire. Toutes ces expériences m’ont grandement aidée, entre autres, à développer ma compétence à évaluer les apprentissages et à me familiariser avec l’enseignement universitaire.

EMPLOI 4 : Assistante de recherche

Depuis ma troisième année de baccalauréat, je suis également assistante de recherche pour le centre ÉCOBES–Recherche et transfert. En plus de m’initier aux analyses qualitative et quantitative de données et à l’évaluation participative, cet assistanat m’a permis de comprendre l’importance de l’initiative et de la collaboration en recherche. Cette expérience professionnelle m’a amenée à développer des compétences telles que structurer mes écrits, synthétiser ma pensée et présenter efficacement les résultats d’un projet ou d’une démarche évaluative. Je suis d’avis que c’est grâce à cette expérience professionnelle que j’ai opté pour la maîtrise…et que j’opterai probablement pour le doctorat.

En conclusion…

Bref, l’utilité de cette conciliation se rapporte au fait que certains emplois peuvent nous permettre d’acquérir bon nombre de connaissances et de développer des compétences qui se conjuguent avec nos aspirations professionnelles. C’est ce qui explique que je ne regretterai jamais d’avoir travaillé durant mes études. À vous d’user de créativité pour trouver l’emploi idéal.

Madame Suzie

%d blogueurs aiment cette page :