Archives de Catégorie: Suppléance

Être un modèle de lectrice

Au cours de mon baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, certaines stratégies proposées par mes professeurs ont grandement influencé ma gestion d’une classe. Dans le cadre de mon cours Exploitation de la littérature jeunesse, je me souviens notamment avoir reçu le conseil suivant : Lors de la période de lecture, profitez-en pour lire également. Vous serez dès lors un modèle de lecteurs pour les jeunes.

En plus d’être très agréable, je découvre, avec les années, que cette stratégie est fort efficace pour la gestion d’une classe. En effet, lorsque je remplace, je m’assure de lire, tout comme les élèves, durant la période de lecture matinale obligatoire. Je prends donc toujours soin d’apporter un livre de la maison ou je demande à un élève de m’en prêter un (à ce moment, j’ai au minimum 10 élèves qui lèvent leur main pour me proposer leur coup de cœur).

Souvent, lorsque je lis, les jeunes me demandent:

-« Mais qu’est-ce que tu fais Mme Suzie? »

-« Je lis… tout comme vous » s’avère être la réponse idéale pour les faire sourire.

Je suis très heureuse de découvrir que cette attitude a, la majorité du temps, l’effet désiré. En effet, en me voyant lire, les enfants se préparent plus rapidement à faire de même. Lorsque certains viennent me voir pour me montrer leurs devoirs ou pour me parler de leur soirée, je leur demande poliment de revenir une fois la période de lecture terminée. Il s’agit dès lors d’un premier moment de calme dans la classe durant lequel je peux déjà estimer l’ambiance de ma journée. Si certains jeunes parlent, je leur explique qu’ils me dérangent pendant ma lecture. À coup sûr (ou presque), je peux par la suite continuer paisiblement ma lecture.

Cette intervention me rappelle l’influence de l’enseignant pour les jeunes. Agissant comme un modèle, ce dernier se doit, selon moi, de valoriser cette période de lecture obligatoire pour réaliser le même exercice que celui demandé aux élèves : lire pour le plaisir. C’est ainsi que les jeunes comprennent davantage les bienfaits et le bonheur associés à la lecture quotidienne.

Madame Suzie

Publicités

L’efficacité des trois étoiles du match

Dans certains sports, à la fin d’une partie, trois personnes sont nommées « les étoiles du match ». Ce sont les joueurs qui se sont le plus démarqués positivement sur le jeu. Ce ne sont pas nécessairement ceux qui ont fait le plus de points ou de buts, ce sont les joueurs qui ont persévéré pendant toute la durée de la partie. Lorsque je remplace, j’opte pour une stratégie qui adopte cette philosophie d’étoiles du match.

Three Boys Holding Sports Balls

 

 

 

 

 

 

 

Peut-être vous souvenez-vous de mon compte-rendu de suppléance?

Article à cet effet : Un rapport de suppléance personnalisé

En bas de celui-ci se trouve la section « les trois étoiles du match ». Cette fameuse section est devenue, au fil du temps, très efficace pour la gestion de la classe…

En effet, je commence toujours mes remplacements en expliquant que je devrai, à la fin de la journée, nommer les trois étoiles du match. Je précise que les étoiles représentent les trois élèves qui auront le mieux travaillé et qui auront eu un comportement exemplaire tout au long de mon remplacement dans leur classe.

Toutefois, je spécifie aux élèves que ce sont eux qui devront voter pour ces trois étoiles, qu’ils seront les arbitres. Ainsi, à la fin de mon remplacement, je prends cinq minutes pour faire voter les jeunes. Ils doivent d’abord nommer les élèves qu’ils croient être des étoiles et donner une raison justifiant ces nominations. Par la suite, nous passons au vote et j’inscris les trois étoiles choisies dans la section prévue à cet effet de mon compte-rendu de suppléance.

Le but de cette stratégie est de valoriser les bons coups des jeunes. En donnant la raison pour laquelle ils nominent un élève, ils sont en mesure de spécifier quels sont les comportements efficaces à adopter en classe.

Certains élèves me demandent parfois s’ils gagnent quelque chose en étant une étoile. Je leur réponds que leur prix est la fierté d’être une étoile du match. Ils sourient… et ont bien hâte que leur enseignante lise mon compte-rendu!

Madame Suzie

Des ouvrages éducatifs appréciés – Deuxième partie

Tel que convenu, voici la suite de mon article « Des ouvrages éducatifs appréciés – Première partie ».

Dans cet deuxième article, je vous présente trois autres livres pertinents.

  1. Techniques d’impact en classe

(Danie Beaulieu, 2010)

Ce livre est tout simplement parfait. Il s’agit d’un recueil de techniques d’impact pouvant être exploitées au primaire et au secondaire. Combinant l’originalité et le concret, elles peuvent être utilisées dans plusieurs situations. J’apprécie beaucoup celles qui permettent de régler des difficultés rencontrées en classe et celles permettant de sensibiliser les jeunes sur l’intimidation. Ayant exploité certaines d’entre elles lors de mes stages, je peux vous assurer que plusieurs élèves seront sensibilisés par ces techniques d’impact. Il s’agit vraiment d’ « un indispensable pour tous les professeurs du primaire et du secondaire » (Beaulieu, 2010, page couverture).

Techniques d'impact en classe

2. Apprendre par cœur – 50 projets d’impact pour engager vos élèves dans leurs multiples apprentissages

(Danie Beaulieu, Ginette Larose, Chantal Mongeon et Liza Murphy-Lefebvre, 2010)

Dans le même ordre d’idées, cet ouvrage est également fort intéressant pour les enseignants du primaire. En fait, il regroupe 50 projets variés pouvant être exploités en classe. Construits dans l’optique d’être agréables pour les jeunes, ces projets sont originaux et facilement réalisables en classe. Plusieurs documents reproductibles se trouvent en annexes  (ex. : certificats, fiches de lecture, mandalas, systèmes d’émulation, etc.).

Apprendre par coeur

3. Leximath – Lexique de mathématique de base – Deuxième édition

(Ronald Côté, Madeleine Gagnon, Nicole Perreault et Xavier Roegiers, 2002)

Lorsque je remplace, je ne sais jamais ce que je vais enseigner. Parfois, je dois relire un texte historique pour me souvenir du contexte qui en découle ou vérifier une notion de français sur Internet pour être certaine de transmettre la bonne information. Il m’arrive également de me tourner vers mon Leximath lorsque je ne suis plus certaine d’une notion mathématique. Ce lexique est fort efficace puisqu’il vulgarise pratiquement toutes les notions mathématiques abordées au primaire. De plus, son format facilite son utilisation et permet de toujours l’avoir avec soi lors de ses remplacements.

Leximath

 

Alors voilà pour mes trois ouvrages!

Ultérieurement, d’autres livres seront présentés.

Vous pouvez aussi découvrir d’autres ouvrages dans mon article précédent.

Et vous, quels sont vos « coups de cœur » ?

Madame Suzie

%d blogueurs aiment cette page :